WERELDREIZIGERS.NL
Kichwamba, Ouganda
Accueil » Afrique » Ouganda » L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 7 | Kabale – Parc national Queen Elizabeth (175 km)

L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 7 | Kabale – Parc national Queen Elizabeth (175 km)

Qui ose parcourir plus de 3.000 XNUMX kilomètres en scooter à travers l'Afrique de l'Est ? Visiter des gorilles de montagne ? Des safaris en scooter (ce mot existe-t-il ?) en cinq parcs nationaux† Pour admirer de près les lions, les buffles, les hippopotames et les éléphants. Je m'appelle Eric et j'aime me déplacer en scooter. Lisez ici la partie 5 du rapport unique d'une incroyable aventure en scooter OugandaRwanda en Kenya† Dans la septième partie de ce voyage, je conduis de Kabale au parc national Queen Elizabeth un trajet d'environ 175 kilomètres.

Lire aussi:

L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 1 | De Kampala à Kigali (180 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 2 | Ile Bugala – Lac Mburo (170 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 3 | Parc national du lac Mburo – Kabale (230 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 4 | Randonnée Kabale – Ruhija – Gorille (50 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 5 | Bwindi – Kabale – Kigali (160 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 6 | Mémorial du Génocide de Kigali – Kabale
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 7 | Kabale – Parc national Queen Elizabeth (175 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 8 | PN Queen Elizabeth – Fort Portal (120 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 9 | Fort Portal – Muhorro (100 km)

Vaches Ankole et cours de ralentisseur

Lynn et le petit David van Routards de Kabale fais-moi signe. « Surveillez bien la route. Il y a beaucoup de trous dedans", prévient Lynn. La route est bonne pour les 75 premiers km vers la sortie. Je peux conduire. Parfois, un troupeau de vaches Ankole paissent le long de la route, avec ou sans guidage. Le soleil brille et il n'y a pas un nuage dans le ciel.

Un troupeau de vaches Ankole le long de la route
Un troupeau de vaches Ankole le long de la route

Je ne me suis pas encore endormi, mais cela n'a pas beaucoup d'importance. Apparemment, j'ai raté un panneau d'avertissement car je rebondis maintenant sur les six «bandes rugueuses» annonçant un ralentisseur. Je freine automatiquement et c'est exactement pourquoi ces bandes sont là. A vitesse trop élevée je ne peux pas passer ce ralentisseur sans être indemne ou un scooter en panne.

Je peux maintenant rêver le scénario des ralentisseurs. En dehors des zones bâties, ils se produisent sporadiquement et sont assez plats. Les bandes rugueuses annoncent un ralentisseur immédiatement avant et après une agglomération. Dans les gros villages, il y en a ensuite trois autres au centre, dont celui du milieu ne peut être dépassé qu'au pas.

La sortie vers Queen Elizabeth NP
La sortie vers Queen Elizabeth NP

Le paradis descend à Ishaka

En un quart d'heure à peine, le ciel bleu a fait place à une couverture nuageuse gris foncé. Lorsque j'entre dans Ishaka, il commence à pleuvoir. Calme au début, mais ensuite la pluie se gonfle. Juste à temps je peux me cacher avec mon scooter sous un abri le long de la route pour assister à une véritable averse. Même un camion ne voit aucune chance de continuer à rouler par ce temps.

Douches à Ishaka
Douches à Ishaka

Les scooters et la pluie ne font pas bon ménage. « Ne conduisez pas juste après la fin de la pluie. Attendez que la chaussée sèche », conseille un motard. « Tu vas tomber si tu ne le fais pas. La route est glissante. Au bout d'une heure et demie, la pluie s'est arrêtée. Une demi-heure plus tard, la route est à nouveau presque sèche. Il me reste encore 50 très beaux kilomètres à parcourir…

L'une des nombreuses plantations de thé le long de la route d'Ishaka à Queen Elizabeth NP
L'une des nombreuses plantations de thé le long de la route d'Ishaka à Queen Elizabeth NP

Babouins, plantations de thé vert toxique et 52 lacs de cratère

C'est un plaisir de conduire ici. Surtout maintenant que la pluie a enveloppé la région de brumes mystérieuses. Ce doit être l'une des plus belles routes d'Ouganda. La route traverse la zone des 52 lacs de cratère de Bunyaruguru.

Ankole Tea Estate, Ishaka
Ankole Tea Estate, Ishaka
Un employé d'Ankole Tea Estate se fraye un chemin à travers les champs de thé
Un employé d'Ankole Tea Estate se fraye un chemin à travers les champs de thé

Il semble n'y avoir aucune fin aux plantations de thé. Ce n'est qu'après 30 kilomètres qu'une gorge de montagne met fin à la «violence de la nature» verte et toxique. Eh bien, ce n'est pas la vraie nature, bien sûr, ces plantations de thé, mais c'est sûr que c'est magnifique.

Juste après le village de Lutoto je dois d'abord travailler pour éviter quelques babouins. Ils ne savent pas que je viens de la droite. Cela m'attire quelques regards furieux.

Mère babouin avec jeune près d'Itoto
Mère babouin avec jeune près d'Itoto

De plus en plus de babouins font leur apparition. Ils préfèrent la route sèche aux forêts humides et se signalent en masse sur la route.

Babouins sur la route près de Lutoto
Babouins sur la route près de Lutoto

Je suis maintenant au premier lac de cratère du 52 de Bunyaruguru. Malheureusement, je ne peux pas obtenir une image des principales caractéristiques du lac Nkugute. Le lac est considéré par certains comme le lac le plus profond d'Afrique et il a la forme du continent africain. Les deux caractéristiques ne sont pas visibles sur la photo.

Lac Nkugute, l'un des 52 lacs de cratère de Bunyaruguru
Lac Nkugute, l'un des 52 lacs de cratère de Bunyaruguru

Un dernier virage et je regarde soudain une partie du parc national Queen Elizabeth et du lac Edward. Un bel endroit pour immortaliser mon scooter guilleret.

Mon scooter au bord du Queen Elizabeth NP et du lac Edward
Mon scooter au bord du Queen Elizabeth NP et du lac Edward

Le banana blues ougandais à Kichwamba

Et maintenant il est grand temps pour une activité remarquable de nombreuses femmes ougandaises : le banana blues ougandais. Pour cet épisode, je me suis rendu dans le hameau de Kichwamba à la frontière avec le parc national Queen Elizabeth. C'est là que ça se passe tous les jours. Ce blues de la banane. Du lever au coucher du soleil…

Comment ces bleus sont-ils assemblés? Maintenant jetez un oeil. En l'absence de véhicules qui passent, la brigade du banana blues est assise le long de la route avec sa marchandise. Ils attendent patiemment…

Brigade ougandaise du banana blues à Kichwamba
Brigade ougandaise du banana blues à Kichwamba

Je suis bien sûr très curieuse et demande à l'une des dames si personne n'a l'idée de vendre autre chose que des bananes. "Oui, nous avons aussi des mangues", répond-elle. « Ça ne peut pas avoir de nom », dis-je. « Ce couple ? 'Attendez une minute mzungu (homme blanc). Le commerce arrive ! Ils sont partis…

La brigade du banana blues en action à Kichwamba
La brigade du banana blues en action à Kichwamba

Cela vous rendrait complètement fou en tant que conducteur. De toutes ces femmes bananes. Lorsque mon interlocutrice revient après la tempête de voiture, elle sourit largement. « Je n'ai pas vendu de banane, mzungu. Il y en avait trop d'autres qui vendaient aussi des bananes.

Un matatu (minibus) arrive. La brigade du banana blues s'y jette à nouveau en masse.

La brigade du banana blues percute un minibus à Kichwamba
La brigade du banana blues percute un minibus à Kichwamba

« Mzungu, vous portez chance. J'ai vendu un régime de bananes. Je secoue la tête et dis : « Je ne comprends pas. Pourquoi tout le monde colporte la même chose. Une banane est une banane. Pourquoi ne vendez-vous pas des chips, des chapatis ou des sodas ?

'Mzungu, tu ne comprends vraiment pas. Pensiez-vous vraiment que nous nous soucions de vendre des bananes ? Nous nous amusons beaucoup toute la journée. C'est de cela qu'il s'agit. Ces bananes ne sont qu'une réflexion après coup.

Les dames crient fort alors que je remonte sur mon scooter. Et pour la petite histoire : dans de nombreux villages d'Ouganda, le banana blues est un rituel quotidien. Le blues est toujours une affaire de femmes (avec parfois quelques enfants) et on rit beaucoup.

A un kilomètre je le trouve encore. Là, trois jeunes hommes grillent de délicieuses pièces de viande sous la surveillance d'une direction féminine. J'ai envie de quelques cuisses de poulet.

Délicieuses cuisses de poulet et plus encore sur le chemin du Queen Elizabeth NP
Délicieuses cuisses de poulet et plus encore sur le chemin du Queen Elizabeth NP

Lors d'un safari en scooter dans le parc national Queen Elizabeth

Entre-temps, les nids-de-poule sur la route sont devenus tels que de nombreuses voitures roulent davantage sur l'accotement que sur la route. Je les dépasse tous sur mon scooter et klaxonne amicalement. « RALENTISSEZ ACCIDENT AVANT » J'ai lu un panneau sur la route. Un peu plus loin, une remorque a été tirée derrière un camion.

Un camion à ciseaux sur la route du trou près de Queen Elizabeth NP
Un camion à ciseaux sur la route du trou près de Queen Elizabeth NP
Des nids-de-poule impressionnants et un camion à ciseaux près du PN Queen Elizabeth
Des nids-de-poule impressionnants et un camion à ciseaux près du PN Queen Elizabeth

C'est délicieux. Je contourne habilement les nombreux trous, profitant d'un véritable safari. Devant moi, un véhicule de safari roule sur le bord de la route. Un babouin le regarde avec intérêt.

Un véhicule de safari dans le Queen Elizabeth NP
Un véhicule de safari dans le Queen Elizabeth NP

Il est maintenant six heures et demie et je suis bien à l'heure à l'Engiri Safari and Game Lodge, où je passerai les deux prochaines nuits. Beaucoup de temps pour admirer toute la faune et plus encore dans la région.

Bienvenue au PN Reine Elizabeth
Bienvenue au PN Reine Elizabeth

Fin de la partie 7.

Lire aussi:

L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 1 | De Kampala à Kigali (180 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 2 | Ile Bugala – Lac Mburo (170 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 3 | Parc national du lac Mburo – Kabale (230 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 4 | Randonnée Kabale – Ruhija – Gorille (50 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 5 | Bwindi – Kabale – Kigali (160 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 6 | Mémorial du Génocide de Kigali – Kabale
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 7 | Kabale – Parc national Queen Elizabeth (175 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 8 | PN Queen Elizabeth – Fort Portal (120 km)
L'Afrique de l'Est en scooter | Partie 9 | Fort Portal – Muhorro (100 km)

Eric en scooter en Ouganda

Eric

Qu'est-ce que ça fait de parcourir plus de 10.000 20 kilomètres à Madagascar sur un scooter acheté localement ? Ou sur un pikipiki (scooter en swahili) à travers l'Afrique de l'Est ? En plus de 100 ans, j'ai visité plus de XNUMX pays. Cela a donné lieu à de nombreuses expériences de voyage inestimables, que je voudrais partager avec vous.

ÉRIC – PLUS DE 100 PAYS
– Actuellement au Kenya.
– Partagez des expériences de voyage uniques.
– Destinations préférées : Madagascar, Ouganda, Japon, Inde et Colombie.

Vous avez vu une erreur ? Interroger? Remarque? Faites le nous savoir dans les commentaires!

Écrit par:

Eric en scooter en Ouganda

Eric

RECHERCHÉ

LISTE DE CONTRÔLE DE VOYAGE

✔️ Cette assurance voyage couvre également les zones oranges.
✔️ Comparez et réservez billets d'avion les moins chers.
✔️ Économisez et réservez le meilleur activiteiten.
✔️ Plusieurs hôtels ? Alors réservez avec 20 % de remise Génie.
✔️ Enregistrez et réservez votre aéroport place de stationnement.
✔️ Roadtrip† Comparez et réservez une réduction voiture de location.
✔️ Préparer un voyage ? Noter une pratique guide de voyage.
✔️ Besoin d'un sac à dos ou d'une valise ? Offres ici.
✔️ Cadeau† Je donne 500 fois 10 euros !

Traduire "
Copier le lien