WERELDREIZIGERS.NL
Accueil » Amérique du Nord » Canada » Randonnée au glacier Illecillewaet dans le parc national des Glaciers | Roadtrip Canada (43)

Randonnée au glacier Illecillewaet dans le parc national des Glaciers | Roadtrip Canada (43)

Après que nous soyons entrés Parc national de Yoho coché quelques randonnées faciles et profité des magnifiques lacs et cascades, il était grand temps de nous mettre un peu au défi. Nous avons décidé d'aller à Parc national du Canada des Glaciers et étaient déterminés à voir un glacier de près également. Nous avons recueilli des informations sur la randonnée vers le Glacier d'Illecillewaet, a demandé des conseils aux gardes du parc et a commencé à se préparer. Faites votre sac, mettez des chaussures de marche et partez avec cette banane ! Alors on a pensé…

Cependant, cela s'est avéré différent de ce que nous pensions. En fin de compte, cela s'est avéré être l'une des randonnées les plus difficiles et les plus épuisantes que nous ayons jamais faites. Parfois, c'était même dangereux, car nous devions traverser plusieurs fois de la glace fondante sur des pentes raides. Un faux pas et vous tombez à des centaines de mètres.

Parce que cette randonnée était si difficile et parce que l'objectif (le glacier Illecillewaet) est si incroyablement beau, je veux vraiment vous emmener dans notre expérience dans cet article. Donc, je n'écris pas seulement sur les trucs et astuces habituels et les photos standard, mais je vais vous emmener à travers les conditions extrêmes que nous avons dû braver. Je le fais au moyen de vidéos (en fait privées), que nous avons progressivement envoyées à des proches aux Pays-Bas. Cependant, les vidéos donnent une bonne idée de l'ensemble et je les inclue donc dans cet article. Beaucoup de plaisir à lire et à regarder !


Planifiez vos vacances au Canada ici


Notre voyage à travers les États-Unis et le Canada

Cet article fait partie d'un grand voyage d'un an que nous (Chris et Malou van Wereldreizigers.nl), font actuellement par les États Unis en Canada† Nous avons commencé en New York City et sont à travers Washington DC en Baltimore (où nous avons expédié notre camping-car), d'abord voyagé vers le sud (Floride) puis fait un tour complet du pays. Fin juillet, nous avons traversé la frontière vers le Canada via le Montana.

L'organisation de ce voyage a pris beaucoup de temps et d'énergie. Nous avons donc dû Visa américain B1/B2 d'un an et nous avons passé des semaines à travailler dessus rénovation de notre camping-car 4×4† Ensuite, nous avons travaillé sur le RV en Amérique pour expédier et avec le recul, il s'est avéré être un Assurance automobile néerlandaise en Amérique être l'un des plus grands défis.

Une fois tout cela terminé, nous avons enfin pu nous concentrer sur l'anticipation : déterminer et planifier tous les beaux endroits que nous voulons visiter. j'ai construit l'ultime roadtrip route à travers l'Amérique et le Canada d'environ 50.000 XNUMX kilomètres dans Google Maps et nous réalisons maintenant notre rêve ! La carte interactive peut être consultée ci-dessous.

Plus de blogs de notre voyage à travers l'Amérique et le Canada

Amerika

Canada

À propos du parc national des Glaciers du Canada

Le parc national des Glaciers a été créé en 1886, en même temps que Parc national de Yoho dans l'est. La Chemin de fer Canadien Pacifique venait de terminer sa ligne transcontinentale reliant la nation naissante du Canada. Les paysages spectaculaires le long de la voie ferrée ont été l'occasion pour la compagnie ferroviaire d'attirer les touristes.

Des lodges et des hôtels ont été construits pour attirer les voyageurs dans ce qui était encore sauvage quelques années plus tôt. Le célèbre Col Rogers est situé au centre du parc national des Glaciers. Le col porte le nom du major AB Rogers, ingénieur en chef des chemins de fer. Il a été désigné lieu historique national en mémoire de son rôle de lien essentiel, mais dangereux, dans la construction du chemin de fer transcontinental.

Camping dans et autour de Glacier

Parc national du Canada des Glaciers, comme le parc est officiellement appelé, n'a pas beaucoup d'options pour le camping. Avec seulement trois campings officiels dans le parc, le nombre de places est très limité et cela se remarque surtout en haute saison.

Parce que nous avons visité le parc en haute saison, tout était complet juste avant le week-end. En conséquence, nous avons été obligés de nous détourner pendant une journée vers un emplacement de camping sauvage à l'extérieur des limites du parc. La réceptionniste du camping a conseillé de revenir tôt le lendemain car c'est un camping "premier arrivé, premier servi" et de nombreux campeurs partiraient le lendemain. À peine dit que c'était fait.

Campings officiels

Il y a trois terrains de camping officiels dans Parc national du Canada des Glaciers, dont l'un est actuellement (septembre 2022) toujours fermé. Voici les trois terrains de camping officiels du parc :

Terrain de camping du mont Sir Donald est actuellement fermé car un coléoptère envahissant a été trouvé qui affecte les arbres de telle manière qu'il existe un grand danger de chute d'arbres. En ce moment, ils abattent tous les arbres de la région dans l'espoir d'arrêter le coléoptère. On ne sait pas encore quand le camping rouvrira.

Nous avons passé un total de trois nuits à Camping Illecillewaet. C'était le choix le plus logique pour nous car de nombreux sentiers célèbres menant aux glaciers commencent ici. Plus à ce sujet plus tard dans le blog.

Terrain de camping Loop Brook est situé à proximité des deux autres terrains de camping et ici aussi quelques places sont disponibles pour le "premier arrivé, premier servi". Ici aussi, vous avez la possibilité d'obtenir une place sans réservation.

Notre place au camping Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Notre place au camping Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers

De Illecillewaet camping est situé au pied du Glacier du même nom, le Glacier Illecillewaet. Le camping ici coûte environ 20 dollars canadiens par nuit et il n'y a pas d'installations autres que des toilettes. Le camping est situé dans une belle région boisée avec une rivière rugissante à côté. Cette rivière commence au Glacier Illecillewaet. Donc, ici, de l'eau glacée vieille de plusieurs siècles coule directement devant le camping.

La rivière au camping Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
La rivière au camping Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers

L'eau elle-même est si froide que nous et (ainsi que les autres clients du camping) mettons l'eau dans notre glacière le matin pour garder la nourriture et les boissons au frais. De cette façon, nous avons économisé de l'énergie (solaire).

camping sauvage

Avant de pouvoir aller au camping, il fallait trouver un endroit où passer la nuit. Via iOverlander, nous n'avons trouvé qu'une poignée d'emplacements de camping sauvage dans la région. Il faut avant tout parc national Pars. C'est en fait pas autorisé à camper sauvage dans le parc national et oui, des amendes sont régulièrement infligées ici. Donc déconseillé…

Conseil : Le camping sauvage dans les parcs nationaux est strictement interdit partout au Canada. Celle-ci est contrôlée et des amendes sont infligées aux personnes qui ne les respectent pas.

Camping sauvage au 'lot 3' de Revelstoke Mountain Resort.
Camping sauvage au 'lot 3' de Revelstoke Mountain Resort. Avec une vue!

Nous avons donc roulé environ 50 kilomètres jusqu'à la ville Revelstoke. En effet, il y a un grand parking privé, faisant partie d'un grand complexe, où le camping sauvage est autorisé. Oui, ce serait dommage de devoir faire 100 kilomètres supplémentaires (50 aller, 50 retour) pour cela, mais nous n'avions tout simplement pas le choix.

Conseil : le camping sauvage de Revelstoke se trouve sur iOverlander. Pour ceux qui n'ont pas iOverlander : le camping sauvage n'est autorisé qu'à 'parking 3' de Revelstoke Mountain Resort.

Randonnée de préparation

Au final, nous étions vraiment venus dans ce parc national dans un seul but. Nous voulions vraiment voir et toucher un glacier de près. J'ai déjà été sur un glacier Suisse, qui était accompagné d'une excellente liste de choses à faire vol en hélicoptère. Malheureusement pas de vol en hélicoptère cette fois-ci, mais juste à pied. Il a fallu bien se préparer, car les randonnées du camping au glacier sont vraiment dures.

Quel parcours pédestre ?

Tout d'abord, nous avons dû choisir un itinéraire à pied. Ci-dessous, vous pouvez voir la carte qui peut être vue sur un grand panneau d'information au camping. La taille du Illecillewaet Le glacier est mieux vu sur les itinéraires de randonnée 15, 16 et 18. Cependant, si vous voulez voir le glacier de près ou même le toucher, vous pouvez opter pour l'itinéraire de randonnée 17.

Carte des sentiers pédestres du camping Illecillewaet
Carte des sentiers pédestres du camping Illecillewaet

Conseil : que les nombres spécifiques dans le 'noir' sont marqués, ce qui n'est pas sans raison. Ces itinéraires de randonnée sont considérés comme «extrêmes», donc très difficiles. Les itinéraires pédestres 4, 5, 8 et 9 (également indiqués sur le panneau d'information) sont beaucoup moins extrêmes.

Parce que nous voulions voir le glacier de près et parce que Malou voulait vraiment toucher le glacier (elle n'avait jamais fait ça auparavant), nous avons choisi le numéro 17.

Liste de colisage

L'itinéraire pédestre 17 est donc solide. Avec pas moins de 1300 mètres de dénivelé et un total de 18 kilomètres (aller-retour), c'est une randonnée extrême qui demande une certaine préparation. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de notre liste de colisage pour cette randonnée.

regarder dehors: Ceci est calculé par personne.

  • Litre d'eau 3
  • 1 grand repas du midi (salade de pâtes au thon)
  • 1 sandwich santé (somptueusement garni)
  • 2 barres de muesli
  • 1 pomme
  • 1 œuf à la coque
  • Paire de chaussettes supplémentaire
  • t-shirt supplémentaire
  • Veste coupe-vent et imperméable
  • Mini trousse de secours
  • vaporisateur d'ours
  • Caméra
  • Téléphone

Informations des gardes du parc

Après avoir emballé nos affaires, nous avons recueilli des informations auprès des gardes du parc, qui se trouvaient au camping. Quelques derniers conseils; ne buvez pas la veille. Partez tôt (au lever du soleil) et faites de nombreuses petites pauses pour permettre à vos muscles de récupérer et de s'habituer à l'air raréfié à 3000 mètres. De plus, il était fortement recommandé d'apporter également du spray anti-ours, car la première partie de la balade passe par la forêt, où les ours sont régulièrement aperçus.

La randonnée au Glacier

Sur la route tôt

L'alarme s'est déclenchée à 05h00, sandwich et café dedans et c'est parti. A 05h30 nous étions déjà sur la route et immédiatement nous l'avons senti dans nos mollets. Nous n'avions même pas terminé le camping que nous montions déjà. Ce sera quelque chose, ces 1300 altimètres en une journée.

Au bout d'une heure à peine, nous avons laissé derrière nous les forêts denses. La montée est devenue de plus en plus difficile alors que le soleil était levé depuis un certain temps (toujours derrière les montagnes). Au loin on aperçoit déjà des cascades rugissantes, causées par la fonte des eaux du glacier Illecillewaet.

Malou se repose alors qu'on voit déjà quelques cascades | Randonnée vers le glacier Illecillewaet
Malou se repose alors qu'on voit déjà quelques cascades | Randonnée vers le glacier Illecillewaet

Là où nous avons encore parcouru un sentier de randonnée raisonnable pendant la première heure, nous avons ensuite marché et escaladé de grosses pierres pour continuer notre chemin. Heureusement, vous pouvez toujours voir où vous devez aller de l'usure et de la boue sur les pierres.

Le 'chemin de randonnée' n'est plus un chemin | Parc national du Canada des Glaciers
Le "chemin de randonnée" n'est plus un chemin.

Rivières et cascades

Nous étions déjà sur la route depuis environ trois heures et nous avons traversé plusieurs ruisseaux et rivières d'eau de fonte. Parfois, nous passions devant une belle cascade, alors que le soleil était presque au-dessus des sommets des montagnes. Il faisait encore très frais et la pente n'en finissait pas… Le chemin semblait monter tout droit.

Les premiers rayons de soleil

Les premiers rayons du soleil brillaient sur les sommets des montagnes, il était déjà dix heures et demie et au loin on apercevait déjà une partie du glacier Illecillewaet. Nous avons mangé une pomme et un œuf au soleil et avons continué notre chemin. Les jambes commençaient déjà à trembler sous tous les efforts.

Nous avons réalisé que nous étions sur le "bord de la neige" en août. Nous étions donc déjà très haut, à près de 3000 mètres. Heureusement, nous ne souffrons pas du mal de l'altitude. En ce moment, c'est encore beaucoup de rires et de profiter de la vue derrière nous. Tout au fond de la vallée, c'est là que nous avons commencé à camper.

Pente extrêmement raide

Sur les photos, il est souvent difficile de voir à quel point une pente peut être extrême. Quand Malou lui a demandé si elle l'aimait toujours après 5 heures de montée pénible, j'ai eu un « non ! » retentissant. Heureusement, on pouvait encore en rire.

Pendant ce temps, on pouvait déjà voir au loin la couleur bleue de la glace du glacier Illecillewaet. Nous avions déjà le sentiment d'y être presque, mais le plus difficile et aussi le plus dangereux restait à venir.

le plateau du glacier Illecillewaet est en vue
Le plateau du glacier Illecillewaet est en vue

Traverser la fonte des glaces à flanc de montagne

Au loin, nous avons vu un groupe devant nous faire une traversée sur la glace. Certaines personnes portent des chaussures en jean pour cela. Les Park Rangers du camping nous avaient prévenus de cette partie. Pourtant, ce serait faisable sans ces chaussures.

Si quelque chose pouvait mal tourner, c'est ici. Un faux pas ici peut signifier que vous tombez à des centaines de mètres. Il n'est pas possible de s'arrêter sur la glace glissante et au bas de la banquise se trouvent de grosses pierres et des rochers. Pas vraiment une perspective agréable.

Faire fondre la glace sur une pente de montagne escarpée au soleil, qu'est-ce qui pourrait mal tourner mec ?
Faire fondre la glace sur une pente de montagne escarpée au soleil, qu'est-ce qui pourrait mal tourner mec ?

Nous avons eu le conseil de mettre nos talons dans la glace à chaque pas. Pour que votre pied soit vraiment coincé dans un trou, pour ainsi dire. Mais comme c'est de la glace et qu'elle fondait pas mal, c'était plus facile à dire qu'à faire. Garder son équilibre ici et mettre chaque pied au bon endroit était un défi assez excitant.

Malou grimpe sur la banquise qui fond dangereusement pendant que je regarde avec une tension saine
Malou grimpe sur la banquise qui fond dangereusement pendant que je regarde avec une tension saine

Ce que nous faisons ici n'est plus marcher. Avec les mains et les pieds, nous escaladons la neige et les rochers et les pierres. Souvent, la surface semble solide, et soudain, tout se met à bouger lorsque vous posez le pied dessus.

Comme je le dis avec une certaine surprise dans la vidéo, "c'est de la merde de niveau supérieur".

Sur la banquise

Après une autre traversée passionnante sur un autre morceau de glace sur une pente en pente, nous atteignons enfin le plateau où se trouve le glacier Illecillewaet. Nous l'avons fait ! Au loin on aperçoit déjà le glacier et les drapeaux autour du rocher indiquent le point final de la randonnée.

La banquise avec le glacier Illecillewaet au loin
La banquise avec le glacier Illecillewaet au loin
Le point final de la randonnée vers le glacier Illecillewaet
Le point final de la randonnée vers le glacier Illecillewaet

Déjeuner avec vue

Au total, nous avons mis environ 8 heures pour monter. Nous étions contents de l'avoir fait et il était grand temps pour un grand déjeuner. Avec une vue fantastique bien sûr. Nous avons cherché le point culminant, pour déguster notre salade de pâtes au thon maison.

Malou est content, on a réussi
Malou est content, on a réussi
Malou déjeune sur un rocher
Malou déjeune sur un rocher

Au loin, nous avons vu la vallée avec le camping et à côté de nous le glacier. J'ai marché jusqu'au bord pendant un moment pour bien voir la vallée en contrebas. Du bord je pouvais aussi voir la taille immense du glacier, vraiment cool !

Pendant ce temps, les nuages ​​ont lentement commencé à prendre le dessus. Il faisait encore frais à l'ombre, alors les manteaux se remirent.

Chris se dirige vers le bord pour regarder dans la vallée profonde où nous avons commencé notre randonnée
Chris se dirige vers le bord pour regarder dans la vallée profonde où nous avons commencé notre randonnée
Chris avec le glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Chris avec le glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers

Le glacier Illecillewaet de près

Bien qu'en principe nous ayons déjà atteint le point final de la randonnée, nous avons quand même continué. Après tout, nous sommes venus ici pour voir de plus près le glacier. Le lac sans nom avec l'eau de fonte était d'une étrange couleur vert émeraude. Bien sûr, nous devions admirer cela de près.

Le lac sans nom du glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Le lac sans nom du glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Malou au glacier d'Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Malou au glacier d'Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers

Marcher sur de la crasse d'argile

Nous avons vu quelqu'un debout sur la glace dans le lac au loin. Au moins, de loin, nous pensions que c'était de la glace. Cependant, cela s'est avéré ne pas être le cas. C'est un type de sable super fin, du gravier en fait. Il est comparable à l'argile, mais plus humide.

Malou au glacier d'Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Malou au glacier d'Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Chris marche sur le smurry au glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers
Chris marche sur la crasse d'argile du glacier Illecillewaet | Parc national du Canada des Glaciers

Croyez-le ou non; vous pouvez mieux le comparer avec de la fécule de maïs très épaisse. C'est un solide et un liquide à la fois. Vous pouvez marcher dessus, mais si vous restez dessus trop longtemps ou si vous frappez plusieurs fois, vous coulerez lentement. C'était une expérience bizarre de marcher dessus. Bien sûr, pour vous donner une idée de l'étrangeté de ce truc, j'en ai fait une vidéo, que vous pouvez voir ci-dessous.

Il est temps de revenir

Il était maintenant vraiment temps de rentrer. Nous avions encore une longue descente à faire et le temps semblait changer lentement. Le soleil n'apparaissait que de temps en temps et au loin nous voyions arriver une forte averse. Nous avons pris quelques photos et vidéos finales et avons décidé d'accélérer.

Une dernière photo du glacier Illecillewaet avant le retour
Une dernière photo du glacier Illecillewaet avant le retour

Ce que j'ai trouvé vraiment bizarre, c'est l'énorme différence de couleur selon que le soleil brillait ou non. Légèrement en haut, vous voyez une vidéo sans lumière du soleil, en dessous avec la lumière du soleil. Quelle différence de couleur.

Remarque: Aucune des vidéos de ce blog n'a été modifiée, sauf qu'elles ont été légèrement réduites en taille. Les couleurs que vous voyez sont donc complètement naturelles.

Conclusion

Heureusement, le chemin du retour a été beaucoup plus rapide, mais c'était quand même difficile. Les jours suivants, nous avons tous les deux eu des douleurs musculaires extrêmes. Ce fut une ascension vraiment difficile vers le sommet. Comme deux personnes très âgées, nous avons sauté dans et hors de notre camping-car pendant deux jours et nous nous sommes à peine levés de nos sièges.

Pourtant, cette douleur et cette souffrance pendant la randonnée jusqu'au sommet en valaient plus que la peine. Nous avons un autre article de chez Malou liste de seau se déshabiller (voir et toucher un glacier de près) et nous avons droit à des vues épiques en cours de route.

Sur le chemin du retour, nous avons revu les nombreuses cascades, mais maintenant pleines de couleurs avec la lumière du soleil
Sur le chemin du retour, nous avons revu les nombreuses cascades, mais maintenant pleines de couleurs avec la lumière du soleil

Les nombreuses chutes d'eau, les pentes extrêmes, traversant la fonte des glaces avec un profond gouffre en contrebas, tout cela faisait partie de l'expérience. Et bien sûr le glacier lui-même, avec l'étrange lac couleur émeraude. Cela et l'étrange argile font de cette randonnée dans le parc national des Glaciers un moment inoubliable !

Planifiez vos vacances au Canada ici

Photo d'avatar

chris

Propriétaire de Wereldreizigers.nl † Découvrir le monde!

✔️ Janvier 2021 - Frise
✔️ Février 2021 - Dordrecht
❌ Mars 2021 - Confinement dur
✔️ Avril 2021 - Roadtrip Suisse
✔️ Avril 2021 - Elsloo, Frise
✔️ Mai 2021 - Eijsden & Maastricht, Limbourg
✔️ Mai 2021 - Bréda
✔️ Mai 2021 - Achterhoek
✔️ Juin 2021 - Majorque, Espagne
✔️ Juillet 2021 - Roadtrip Kroatië
✔️ Août 2021 - Roadtrip Slovenië
✔️ Août 2021 - Tournée au Kenya
✔️ Septembre 2021 - Aller-retour Ouganda
✔️ Octobre 2021 - Ostende, Belgique
❌ Novembre 2021 - Accueil
❌ Décembre 2021 - Accueil

➡️ 2022 - 1 an États-Unis & Canada

Vous avez vu une erreur ? Interroger? Remarque? Faites le nous savoir dans les commentaires!

Écrit par:

Photo d'avatar

chris

RECHERCHÉ

LISTE DE CONTRÔLE DE VOYAGE

✔️ Cette assurance voyage couvre également les zones oranges.
✔️ Comparez et réservez billets d'avion les moins chers.
✔️ Économisez et réservez le meilleur activiteiten.
✔️ Plusieurs hôtels ? Alors réservez avec 20 % de remise Génie.
✔️ Enregistrez et réservez votre aéroport place de stationnement.
✔️ Roadtrip† Comparez et réservez une réduction voiture de location.
✔️ Préparer un voyage ? Noter une pratique guide de voyage.
✔️ Besoin d'un sac à dos ou d'une valise ? Offres ici.
✔️ Cadeau† Je donne 500 fois 10 euros !

Traduire "
Copier le lien